Dossier Spécial : Comment la Turquie est-elle vue à l’étranger ?

Ce que l’on sait d’un pays se limite aux rencontres que l’on fait avec son patrimoine culturel (films, livres, musique, histoires, etc.) et à ce que l’on nous en raconte, autour d’une table, devant un écran ou dans le journal.  

Qu’en est-il de la Turquie? Quelle forme se dessine quand on l’évoque? Il ne fait aucun doute que la réponse sera différente en Iran, en Allemagne et aux Etats-Unis. Mais qu’en est-il de la France? Et plus précisément encore, qu’en est-il de Paris, ce carrefour où se brassent cultures et langues des quatre coins du monde, où Les Turquoises ont choisi d’élire domicile?  

La Turquie est-elle « le pont entre l’Asie et l’Europe » ? , « Le premier pays musulman d’Occident » ? , « Un développement à la croissance à deux chiffres ? » , « L’ésotérisme des derviches tourneurs »? Et quoi d’autre encore ! 

Pour le savoir, nous avons mené l’enquête auprès de Parisiens. Qu’ils aient voyagé en Turquie ou non, qu’ils l’aiment déjà ou pas encore, qu’ils la connaissent un peu, beaucoup ou passionnément, voici les réponses des participants qui ont joué le jeu de la vérité pour nous. 

Comment te représentes-tu les Turcs ?

Comment les Turcs sont-ils perçus à l’étranger ?  

Ana : Je ne connais pas beaucoup de Turcs mais je les imagine ouverts sur les autres cultures, après tout, c’est un carrefour entre les pays du Moyen-Orient, ceux du Caucase et ceux de l’Europe occidentale, non? 

Dounia : J’ai quelques amis de Turquie ! Pour moi les Turcs sont généreux, souriants, de bons vivants, parfois impulsifs et nerveux … Bref, des gens très attachants !

Gina : Je trouve que les Turcs sont hyper bavards et sympas. Ils ont un côté extraverti qui met à l’aise. Malheureusement, j’ai l’impression que le pays reste très machiste, ou du moins, je n’ai pas encore rencontré assez d’hommes turcs pour me prouver le contraire! 

Hugues : Je vous donne l’image stéréotypée que j’ai en tête tel quelle: j’imagine des hommes petits, barbus et poilus, qui ressemblent à des Arabes mais qui sont européanisés, comme à mi-chemin entre les Grecs et les Arabes.

Tomotsugu : Quand je pense aux Turcs, je pense d’abord à leur longue et grande histoire écrite depuis les steppes d’Asie jusqu’aux bords de la Méditerranée! Ma réponse est donc la suivante: un peuple riche de culture et de traditions !  

Agathe : Un peuple assez conservateur, attaché à ses traditions et à sa religion. Un peu trop peut-être?  

Margarida : Toutes mes connaissances turques vérifient cette même combinaison de qualités: diablement sympathiques, cruellement perfectionnistes, farouchement solidaires et terriblement drôles !

Randa : Ma représentation des Turcs? Une mentalité de mélanges, entre Orient et Occident. Et un brassage ethnique très agréable à l’œil: une peau hâlée, des yeux clairs et des cheveux frisés…

Catherine : Pour moi, c’est surtout le citoyen européen qui se trouve le plus loin de moi ! 

Jorge : Des gens 50% asiatiques et 50% européens! 

Arthur : Ça dépend de quelle Turquie on parle! Le pays est immense! En tant qu’Européen, Istanbul me semble ouverte sur le monde mais très honnêtement je ne sais pas trop pour le reste du pays…

Edouard : Le premier mot qui me vient à l’idée est cosmopolites! C’est sans doute dû à l’image forte du Bosphore qui représente le passage entre deux mondes par excellence. 

La tulipe vient du mot turc « tülbent » qui désigne le couvre-chef des Turcs. La tulipe est aussi le symbole de la Turquie !

Si je te dis Turquie, quelles sont les premières choses qui viennent à ton esprit ?

Ana : Les restaurants turcs qui s’appellent Marmara, Istanbul ou Antalya! 

Dounia : Le paysages magnifiques de couchers de soleil sur le Bosphore et des côtes égéennes. 

Gina : L’ésotérisme et le mysticisme du pays: la lecture de l’avenir dans le marc de café, les derviches tourneurs, l’amulette bleue contre les maléfices dont j’ai oublié le nom, etc. 

Hugues : Les toilettes à la turque et les sandwich kebab! 

Tomotsugu : Les chapeaux fez, les turbans et les kebabs. 

Agathe : Les tissus, les foulards, les tapis… En bref, toute la tradition des tisserands orientaux.

Margarida : Les merveilleuses montagnes et montgolfières de Cappadoce.

Randa : Les monuments historiques comme la mosquée bleue « Sainte Sophie ».

Catherine : Quand on parle de la Turquie je pense aux chats qu’on voit partout dans les rues, à sa capitale Istanbul et au Club Med où j’ai passé des vacances géniales. Me viennent aussi à l’esprit mes collègues turcs, évidemment.

Jorge : Une gastronomie riche et variée, généreuse et gourmande, qui fait voyager tout autour de la Méditerranée en une seule assiette. Houmous, yaourt, aubergines, huile d’olive, pistaches!

Arthur : Je pense surtout aux sandwichs kebabs! 

Edouard : Les pâtisseries! Baklavas et autres loukoums accompagnées d’un café … turc évidemment. 

Chaque langue voit le monde d’une manière différente !

 

Connais-tu des mots turcs ou des expressions au sujet des Turcs?

Ana : En Espagne, on dit « cabeza de turco » (« tête de turc ») pour designer quelqu’un qui est au centre d’un problème.

Dounia : J’ai retenu des petits mots comme : ekmek, pita, guel, tachukur ederim, etc.

Gina : Je pense que je ne connais pas d’expressions mexicaines sur les turcs sans doute parce que les deux pays sont assez lointains. Mais un truc que je peux dire c’est mes tacos préférés au Mexique ont une origine turque. Il s’agit des tacos « al pastor » qui sont inspirés de la viande du kebab. Je trouve que c’est un mariage parfait entre les cuisines des deux pays!

Hugues : En français on dit « fort comme un turc » pour quelqu’un de très fort. En revanche, je ne sais rien dire en turc: ni même bonjour ou merci!  

Tomotsugu : En japonais, je ne crois pas qu’il existe d’expressions qui parlent des Turcs.

Agathe : Pour les expressions, juste « la tête de turc » mais je ne connais pas de mots en turc. 

Margarida : Rien du tout, désolé.

Jorge : Malheureusement pas un seul mot ou expression.

Arthur : La tête de turc. Ça désigne les enfants harcelés par les autres à l’école. 

Edouard : Être fort comme un turc! Et puis « être la tête de turc », pour souffre-douleur. 

À chaque langue sa musique ! Pour toi, la langue turque sonne comment ?

Ana : Je n’y comprends rien ! Les Turcs sont tellement volubiles et expressifs que parfois on ne sait plus dire si vous êtes en train de vous disputer ou bien de plaisanter.

Dounia : Je ne sais pas trop quoi dire pour la musicalité du turc. En revanche, je peux dire que l’alphabet est très déroutant pour qui parle le français: il y a encore plus de signes bizarres!  

Gina : Elle n’est agressive mais pas non plus romantique. 

Hugues : Euh…rapide? C’est une question difficile pour moi je n’ai pas une très bonne oreille pour les langues. 

Tomotsugu : Elle est très forte et on entend beaucoup de voyelles (surtout ü). Je sais que ça n’a pas trop de sens mais je dirais que c’est une langue très virile à l’oreille!

Agathe : Je crois que je n’ai jamais entendu de turc! Ça ressemble à de l’arabe, non? 

Margarida : Un mélange de plusieurs langues si vaste qu’il y a même des mots portugais et français!

Randa : La Turquie et la Syrie, mon pays, sont voisines ! En Syrie, on partage donc de nombreux mots avec la langue turque et ça me rend heureuse chaque fois que je les distingue dans une conversation.

Catherine : La langue turque ne sonne pas très agréablement à mes oreilles, ce n’est pas une langue que je qualifierais de « jolie ».

Jorge : L’intonation et la prononciation sont si fortes que j’ai l’impression que les Turcs se fâchent quand ils parlent entre eux.

Arthur : C’est pas une référence très récente mais pour moi elle ressemble à la langue fictive que parle l’extra-terrestre dans le film « La Soupe aux choux » avec Louis de Funès et Jacques Villeret. Peu être que le personnage dans le film était pas un Martien mais juste un Turc finalement… 

Edouard : C’est impossible de décrire une langue si différente… Ils ont des trémas comme en allemand, des accents circonflexes retournés comme en tchèque, des cédilles comme en français donc j’imagine que ces sons se retrouvent dans d’autres langues, non? 

Vue aérienne de la ville d’Antalya au coucher du soleil

Quelles villes tu connais en Turquie ?

Ana : Istanbul

Dounia : Antalya, Istanbul, Konya (Cappadoce).

Gina : Istanbul

Hugues : Istanbul, Bodrum, Antalya.

Tomotsugu : Istanbul, Marmaris, Ankara, Izmir, Antalya, Cappadoce

Agathe : Comme la langue arabe..?

Margarida : Que Istanbul (pour l’instant !)

Randa : Istanbul.

Catherine : Les villes que je connais en Turquie sont Istanbul et Izmir.

Jorge : İstanbul, Ankara

Arthur: Istanbul, Ankara. 

Edouard : Istanbul, Ankara. 

Vue de la région de Beyoglu et de la tour de Galata au lever du soleil, Istanbul

As-tu déjà eu la chance de voyager en Turquie ? Si oui, raconte-nous brièvement ton expérience! Sinon, pourquoi tu n’as pas encore eu cette opportunité ?

Ana : Je n’ai jamais été en Turquie mais j’aimerais bien aller visiter Istanbul.

Dounia : J’ai fait un petit circuit d’Antalya à la Cappadoce: c’était un voyage magnifique. J’ai pu faire de la montgolfière sur les hauteurs de la Cappadoce mais aussi visiter de très belles mosquées. Les commerçants sont adorables et très sympathiques. J’ai acheté de très beaux bijoux mais la Turquie est un pays bien plus riche que ce qu’un bijou peut en montrer! 

Gina : Je n’ai jamais eu la chance de visiter la Turquie, mais j’aimerais d’y aller. C’est dans ma « wishlist » de voyages. Pour être honnête, avant je n’ai jamais été particulièrement attirée par la Turquie avant que des amis à moi y aillent et me vantent les charmes d’Istanbul et du reste du pays. On m’a aussi ramené un petit quelque chose de là-bas: cela m’a encore plus motivé pour y aller !!!

Hugues : Pas encore. J’ai encore 2 ou 3 pays à visiter en priorité. Et puis, c’est parfois cher pour y aller.

Tomotsugu : Il y a quelques années, je m’étais organisé un séjour à Istanbul aux petits oignons mais à la suite d’émeutes sur la place Taksim mon vol a été annulé. C’est toujours sur ma liste! 

Agathe : Non, mais maintenant que je connais Les Turquoises, j’ai envie de découvrir !

Margarida : Oui, j’ai déjà eu le plaisir de visiter Istanbul et cela m’a émerveillée… L’architecture (la fantastique basilique Sainte-Sophie), la gentillesse et le professionnalisme des personnes, les glaces, le poisson… J’ai passé un séjour de rêve !

Malheureusement je n’ai pas encore eu la possibilité de visiter la Cappadoce et les îles turques-et-caïques mais je rêve de le faire un jour. Bientôt j’espère ! 

Randa : Oui! Et ça m’a beaucoup plus car s’il flotte en Turquie le même air que dans mon pays [la Syrie] mais avec un vent particulier qui sent la liberté. 

Catherine : Je n’ai jamais voyagé en Turquie car ce n’est pas la première destination à laquelle on pense pourtant j’en a beaucoup entendu parlé ces dernières années et je m’y rendrais avec plaisir dans les années à venir.

Jorge : Non, jamais. J’attends l’invitation de mon pote turc pour y aller ensemble !

Arthur : Oui, à Istanbul, le temps d’un weekend pour y courir le marathon. Dans ce contexte particulier je n’ai pas beaucoup mangé mais j’ai adoré l’atmosphère de la ville. 

Edouard : Non jamais. Mais l’été est là et je n’ai pas encore de destination de vacances pour le mois d’août. Est-ce que Les Turquoises peuvent me proposer un itinéraire reposant qui combine plage, balades et visites loin des grandes villes touristiques ? 

Quelques personnages traditionnels de Turquie

Connaissez-vous des personnages importants de Turquie ?

Ana : Le footballeur Arda Turan

Dounia : Le chanteur Tarkan.

Gina : Personne! J’imagine bien qu’il y a plein de sultans célèbres mais je ne les connais pas.  

Hugues : Tarkan pour sa chanson de lover Kiss Kiss. 

Tomotsugu : Kemal Ataturk, Soliman le Magnifique, Selim II, pas mal de pashas.

Agathe : Personne !

Margarida : Oui, quelques joueurs de foot comme Turan et des acteurs/actrices des séries « Le Protecteur » et « Le Vampire d’Istanbul » que j’ai adorées! Je connais aussi le footballeur « Quaresma », portugais de naissance mais devenu Turc d’adoption depuis qu’il joue pour Istabul!

Randa : Les acteurs et actrices dans les séries télé : Burak Özçivit, Kıvanç Tatlıtuğ, Beren Saat, Engin Akyürek, Hazal Kaya…

Catherine : Non je ne connais pas de personnages turcs importants…

Jorge : Non, juste des comédiens des « telenovelas » turques très populaires au Pérou depuis il y a 5 ans.

Arthur : Niveau personnage historique, à part Atatürk (qui a donné son nom à l’aéroport je crois). je sais pas quoi dire! Par contre, je sais qu’il y a un Turc cuisinier très « bling-bling » devenu célèbre à Dubaï grâce à sa viande recouverte d’or! 

Edouard : Le père fondateur de la Turquie moderne qui a notamment romanisé l’écriture: Atatürk!  

Bilan des interviews : 

Nous souhaitons remercier tous les participants qui ont bien voulu nous aider à mieux saisir l’image reflétée par la Turquie à l’étranger. 

Une première remarque que l’on peut faire est qu’il semble exister un certain flou en ce qui concerne l’identité turque. 

Il arrive que les Turcs soient confondus avec les Arabes en raison de ressemblances physiques et confessionnelles. Pourtant, si les Turcs ont souvent côtoyé leurs voisins arabes, ils possèdent des racines et une langue venues de régions bien distantes de la péninsule arabique: les steppes de l’Asie centrale et la Mongolie. Encore aujourd’hui, leur patrimoine génétique et linguistique est partagé par de nombreuses populations au Turkménistan (vous vous en doutiez), en Azerbaïdjan, au Kazakhstan, en Russie, etc. 

Beaucoup de gens voient également les Turcs à la fois comme des Occidentaux et comme des Orientaux. C’est vrai qu’on vous donnera une réponse différente selon que vous posez la question en Syrie ou bien en Bulgarie. C’est bien le propre des identités mixtes: est-on constitué de deux moitiés ou bien cumule-t-on plusieurs identités ? L’histoire qui a fait la Turquie d’aujourd’hui, ses conflits, ses alliances, sa pensée, sa politique, s’est tissée au contact de l’Occident et de l’Orient, des premières tribus nomades arrivées en Anatolie au puissant empire ottoman. 

Il est amusant de constater que parmi les premières choses qui viennent à l’esprit des gens quand on parle de Turquie sont le kebab et les toilettes turques (alors même que ces derniers sont de moins en moins nombreux en Turquie !). Cependant, nous avons été heureux d’entendre des réponses si variées: les chats dans les rues, le savoir-faire des foulards turcs, la diversité des paysages, la gastronomie, la générosité et l’hospitalité des Turcs. 

Passons maintenant à l’image dont jouissent les Turcs à l’étranger ! Parmi les réponses, certains ont précisé que les Turcs s’énervent vite ou bien qu’ils semblent se disputer quand ils parlent en turc. Chaque situation est unique mais on peut dire que les Turcs sont assez impulsifs, mais ni plus ni moins que les Serbes, les Italiens ou les Grecs, promis ! C’est tout le charme de la Méditerranée…

Deux expressions associées à la Turquie ont été évoquées par plusieurs personnes : « tête de Turc » et « fort comme un Turc » qui existe existe aussi en Espagne et peut-être dans d’autres pays d’Europe! L’expression viendrait en réalité des foires au XIXe siècle où l’on mesurait sa force en frappant au marteau sur un stand surmonté par une tête coiffée d’un turban…  Par dérivation, la tête de celui sur lequel tout le monde tape a donné le sens de souffre-douleur. Nous, aux Turquoises, ça nous inspire pas mal de discussions sur les clichés liés aux nationalités et à leurs origines. Pas vous? 

Un dernier mot de la part des Turquoises

Vous l’aurez compris, il n’y a pas une seule identité turque !

Et pour cause, il y a au moins autant de définitions qu’il y a de gens pour la définir. Il serait donc hasardeux pour les Turquoises de se risquer à une telle entreprise. D’ailleurs, nous, on préfère plutôt y réfléchir tous ensemble. Vous informer au mieux et savoir ce que vous en pensez. Comment ? En vous proposant toute l’année des rencontres avec des intellectuels, Turcs ou non, qui se posent ce genre de questions, de venir nous retrouver pour des événements festifs (concerts, soirées dansantes, etc.) ou encore d’assister à des cours de langue turque vivants et accessibles! 


Venez découvrir toute la richesse de la Turquie et des Turcs, toute la diversité de Turquie et des Turquoises !

Auteur : initiativesturquoises

‘Les Turquoises’ ont vu le jour. Donnant la vie à de nombreuses expressions culturelles, artistiques et intellectuelles, c’est une plateforme éphémère d’initiatives culturelles provenant de la Turquie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s