Patricia Solot Icer, entourée d'amour en Turquie

Patricia Solot Icer est comédienne et metteur en scène. Elle a été formée au Cours Périmony par des grands noms du théâtre, notamment par François Beaulieu, sociétaire honoraire de la Comédie Française, par Annie Girardot et Hugues Quester. Depuis 20 ans, elle enseigne le théâtre et l’improvisation. Elle a bien voulu rédiger un beau texte pour les Turquoises revenant à sa relation à la Turquie.

« Ma découverte d’un pays, d’une ville, d’une famille qui deviendra la mienne ! »

Mon mari m’avait prévenue: « Ici, à paris, tu vis confortablement. Chez moi, dans ma famille, dans mon village c’est très différent ».

J’ai réagi, pensant que je n’étais pas une petite nature. J’étais prévenue mais le choc fut intense.

Une maison comme celle des petits amis de Blanche-Neige: Toit de paille compressée et murs de terre et de chaume. A l’intérieur, au sol, une multitude de tapis multicolores. On enlève ses chaussures et on porte des chaussons tricotés par des femmes de la famille.

Un nombre incroyable de personnes nous accueille : Mille prénoms délicieux à retenir de ceux qui deviendront mes oncles, mes tantes, mes neveux et nièces, mes cousins. Et une merveilleuse découverte : la maman de mon mari. Anne. Ma mère à moi aussi aujourd’hui.

Toutes ses personnes dans une minuscule maison réchauffant l’atmosphère de leurs rires, de leurs regards et de leur joie d’être ensemble. Aile: la famille. Je découvre ici ce que veulent dire les liens du sang. Et petit à petit, des parfums de cuisine, on étale une nappe sur les tapis et des plats de toute couleur, de toute saveur, si raffinés sont disposés pour cette foule immense. Assis par terre ou à genoux, on s’installe et on déguste soupes, salades, viandes et légumes au goût exquis.

Je découvre tant de nouvelles pratiques, tant de nouvelles coutumes que j’aurais besoin d’un livre entier pour vous raconter mon expérience, mais ce que j’ai appris ici c’est combien l’amour et le partage sont des valeurs immenses et véritables.

Je suis rentrée à Paris bien plus riche grâce à tant de lumineuse chaleur humaine.

Et cela, pour toujours !